MESURES ET ANALYSES SUR SITE

Ces dernières années, la miniaturisation des technologies d’analyses représentent un champ d’innovation important pour la caractérisation des sites et sols pollués. En effet ; les appareils portatifs constituent un outil de diagnostic rapide et à coûts réduits. Leur utilisation donne donc l’opportunité de multiplier les données disponibles (meilleur représentativité) et d’améliorer la prise de décision au fur et à mesure de l’acquisition des données (meilleur réactivité). Ces mesures sur site présentent une véritable valeur ajoutée pour réaliser des identifications rapides de familles de polluants et cibler les zones de prélèvement.

Néanmoins, même si l’avantage des mesures sur site paraît évident, leur utilisation et l’interprétation des données acquises ne sont pas aisées ni immédiatement effectives. Au sein de son pôle R&D, Envisol a mis au point des protocoles d’utilisation de ces mesures sur site et des méthodologies d’intégration de ces variables auxiliaires dans l’interprétation des données, les cartographies de répartition de la pollution ou les estimations de volumes des sols pollués.

LA GEOPHYSIQUE APPLIQUEE AUX SITES ET SOLS POLLUES

Envisol maîtrise les principales méthodes géophysiques de prospection pour la caractérisation de pollution, la recherche de la ressource en eau  (résistivité électrique, polarisation spontanée, électromagnétisme) et l’auscultation du sous-sol (sismique réfraction, radar géologique). Nos prestations en géophysique concernent la recherche de contaminations du sous-sol (panache de pollution en hydrocarbures, solvants…), de cavités, de réseaux, ou l’auscultation de bâtiments historiques.

L’exploitation des données issues de méthodes géophysiques est réalisée par Envisol qui possède une équipe d’expert dans ce domaine. Les innovations développées par Envisol permettent notamment d’effectuer une exploitation géostatistique des données géophysiques et donc optimiser les modélisations et cartographie. 

LES AVANTAGES DES MESURES SUR SITE

Les protocoles et les caractéristiques des données obtenues sont spécifiques pour chaque mesure sur site. Certaines mesures, très rapides, mais renseignant indirectement sur la pollution permettent un screening complet d’une zone ou d’un site. D’autres mesures, rapides, mais non sélectives vis-à-vis des composés déterminent la famille de polluants concernée et un ordre de grandeur de la contamination. D’autres encore, des mesures nécessitent plus de manipulations sur le terrain mais produisent des résultats (mesures directes sur site) se rapprochant des résultats obtenus en laboratoire.

Les protocoles et les types de mesures sur site sont à adapter selon les objectifs de l’étude, par exemple :

  1. En phase de pré-caractérisation pour orienter le positionnement des sondages ;
  2. En phase de caractérisation pour augmenter le nombre de données ;
  3. Pour le suivi d’excavation, pour orienter les terres en temps réel.

ANALYSES SUR SITES ET GEOSTATISTIQUE

D’une part, les analyses sur site constituent un outil de diagnostic rapide et permettant de multiplier les données disponibles, à coût réduit. D’autre part, la géostatistique regroupe un ensemble de méthodes de modélisation de la répartition spatiale de la pollution permettant une intégration rationnelle des données de laboratoire et des informations auxiliaires (mesures sur site), tout en y associant une incertitude d’estimation.

Le couplage de ces deux outils permet de valoriser les mesures sur site de manière optimisée. Les mesures sur sites, généralement moins précises, mais beaucoup plus nombreuses permettent d’améliorer la précision du modèle géostatistique et donc une meilleure caractérisation du site.